Préserver la ressource en eau potable

Sur le territoire du SAGE, 100% de l’eau potable distribuée provient des eaux souterraines et principalement de la nappe de la craie. La nature karstique du sous-sol et les communications rapides avec la surface par l’intermédiaire de bétoires, rendent cette ressource très vulnérable aux pollutions. Le SAGE a donc défini plusieurs types d’actions pour préserver la ressource souterraine. Les principales sont :

Préserver et améliorer la qualité de la ressource en eau

Pour lutter contre les pollutions locales, ponctuelles et/ou accidentelles, il convient tout d’abord de protéger les captages par la mise en place de périmètres de protection de captages dans le cadre de Déclaration d'Utilité Publique (DUP). La protection d'un captage se compose de trois périmètres-gigognes :

  • Un périmètre immédiat au droit du point de prélèvement même, dont les terrains sont achetés par la collectivité en charge de l’eau potable.
  • Un périmètre rapproché à l'intérieur duquel peuvent être interdites ou réglementées toutes activités ou installations portant atteinte directement ou indirectement à la qualité des eaux.
  • Un périmètre éloigné à l'intérieur duquel les activités et installations peuvent également être réglementées (de manière moins stricte).

L’étendue de ces périmètres est déterminée en fonction des risques de pollution et de la vulnérabilité de chaque captage. Ces périmètres sont déterminés par Déclaration d'Utilité Publique (DUP), après une procédure technique (étude du fonctionnement hydrogéologique de la zone des captages) et administrative (enquête publique).

Le Syndicat Mixte du SAGE a donc aidé les collectivités dans leurs démarches de protection de captages, notamment pour la mise en place des Déclarations d’Utilité Publique des captages de Maromme, de la vallée du Cailly, de Montville, de Darnétal, de Mont-Cauvaire, de La Rue Saint-Pierre, de Bosc-Guérard-Saint-Adrien…

Pour lutter contre les pollutions diffuses, les périmètres de protection de captages ne sont pas suffisants. Aussi, la cellule d’animation du SAGE travaille quotidiennement avec les acteurs locaux pour mieux appréhender le fonctionnement hydrogéologique du territoire et ainsi définir les actions les plus efficaces pour préserver la ressource des pollutions diffuses.

A ce titre, plusieurs études de la vulnérabilité des captages à l’échelle des aires d’alimentation de captages (AAC) sont en cours de réalisation par les syndicats d’eau potable et la CREA. Ces études sont notamment conduites sur les captages de Moulineaux, de Fontaine-sous-Préaux et de Blainville-Crevon. Elles doivent aboutir à la définition d’un programme d’actions spécifique à chaque AAC (programme d’actions adapté à la vulnérabilité de la ressource).

Le Syndicat Mixte du SAGE assure la coordination des études (et des futurs programmes d’actions), en lien avec les maîtres d’ouvrage concernés.

Zoom sur les captages « Grenelle »

Pour les captages identifiés par la loi dite « Grenelle 1 », les collectivités sont insitées à suivre une méthodologie définie par les services de l’État, à savoir :

  • Délimitation de l’aire d’alimentation des sources,
  • Hiérarchisation des zones de plus forte vulnérabilité de la ressource vis-à-vis des pollutions diffuses,
  • Inventaire des activités anthropiques potentiellement sources de pollutions diffuses et croisement avec la carte de vulnérabilité pour déterminer les zones à risque et les acteurs à auditer en priorité,
  • Diagnostic par acteur des pratiques sur les zones les plus vulnérables et proposition d’un programme d’actions pour prévenir les pollutions diffuses sur ces zones vulnérables pour fin 2011,
  • Mise en œuvre du programme d’actions sur la base du volontariat durant 3 ans et suivi des indicateurs pour 2015.

 

Inf'EauSur le territoire du SAGE, le captage de Fontaine-sous-Préaux a été classé comme « GRENELLE ». Le captage de Moulineaux (Hors-SAGE) est également classé « GRENELLE ». Dans un souci de cohérence, le Syndicat Mixte du SAGE pilote les démarches de protection sur ces deux champs captants.

Pour les deux captages Grenelle dont il a la charge, le Syndicat Mixte du SAGE a, en lien avec les maîtres d’ouvrage concernés (CREA) :

  • Piloté la mise en place des études et programmes d’actions,
  • Piloté l’étude de la vulnérabilité des aires d’alimentation de captages,
  • Préparé des études diagnostiques des acteurs sur les zones de protection prioritaires définies à l’issue des études de vulnérabilité,
  • Projeté la mise en place d’opérations de protection : Mesure Agri-Environnementale sur des parcelles sensibles, opérations d’hydraulique douce, sensibilisation à la limitation des traitements phytosanitaires et des pratiques accentuant les ruissellements et l’érosion des terres, sensibilisation à l’agriculture biologique.

Sécuriser l’alimentation en eau potable au niveau qualitatif et quantitatif

Pour sécuriser l’alimentation en eau potable des différentes collectivités, il est nécessaire de pouvoir « interconnecter »  les réseaux de distribution afin que chaque collectivité dispose d’une ou plusieurs alimentations de secours en cas de problème sur ses propres captages (pollution par exemple).

Sur le territoire du SAGE, plusieurs études de sécurisation des champs captants alimentant les communes du territoire sont en cours de réalisation. Il s’agit notamment de sécuriser par interconnexion les captages des syndicats de Préaux, dela Faribole, et de Catenay. De la même manière, la sécurisation des captages du Syndicat de Montville via les champs captants dela CREAest en cours.

En complément du développement des interconnexions, le SAGE fixe des objectifs à échéance 2015 pour les structures en charge de l’eau potable. Les principales actions sont les suivantes :

  • Réaliser un diagnostic du système d’Adduction d’Eau Potable (AEP) de chaque structure (état du patrimoine, expertise des unités de production et conformité aux normes AEP, destination des sous-produits, localisation des conduites et branchements plomb, rendement des réseaux, identification du programme de travaux).
  • Effectuer les travaux de mises aux normes des unités de traitement.
  • Améliorer la fiabilité des réseaux pour réduire les fuites.
  • Réaliser les programmes de travaux issus des études diagnostiques.

Sensibiliser les acteurs locaux à la protection de la ressource

La préservation de la qualité de la ressource passe également par la sensibilisation de tous les acteurs et du grand public. A ce titre, le Syndicat Mixte du SAGE travaille, en partenariat avec les acteurs locaux, notamment pour promouvoir la réduction des intrants (nitrates, phytosanitaires) auprès de la profession agricole, au travers de plusieurs opérations :

  • Opération «  BIEN GERER SA FERTILISATION » 
  • Actions de communication via le bulletin « AGRICOL’INFO » et l’organisation de réunions et de démonstrations en plein champ, …)
  • Opération CIPAN

La sensibilisation s’est également faite auprès des collectivités, afin qu’elles réduisent leurs usages de produits phytosanitaires.

 
ankaradaescort.eu ankaradaescort.org escortlarankaratr.com eskortankara.eu ankaradaescortlar.net