Reconquérir la qualité des cours d’eau et protéger les zones humides

Le SDAGE Seine-Normandie définit des objectifs de «bon état» et de «bon potentiel» pour les rivières du Cailly, de l’Aubette et du Robec à l’échéance 2021 et 2027 (Cf. tableau ci-dessous).

objectifqualiteriviereDans l’objectif de reconquérir la qualité des cours d’eau et les milieux aquatiques annexes (zones humides), et ainsi répondre aux objectifs fixés par le SDAGE, le SAGE a défini une série d’actions à mettre en œuvre à l’échelle du territoire. Ces actions s’articulent principalement autour des axes suivants :

Respecter les objectifs de qualité des cours d’eau en réduisant les rejets polluants

Le Syndicat Mixte du SAGE apporte aux collectivités un appui technique afin d’améliorer l’assainissement des eaux usées et ainsi réduire la pression polluante sur les cours d’eau du territoire.

A ce titre, plusieurs actions sont mises en œuvre ces dernières années : 

  • Création de nouvelles stations d’épuration (Dossier finalisé à Grugny et en projet au Bocasse).
  • Réhabilitation de plusieurs stations d’épuration du territoire (Opération finalisée à Anceaumeville et en projet à Saint-Germain-sous-Cailly).
  • Raccordement des communes aux stations existantes (Réalisation du raccordement de la commune d’Yquebeuf sur la station de Cailly).
  • Réalisation des études de schéma directeur d’assainissement (CREA)
  • Réalisation des études diagnostiques des réseaux lancée (dans la plupart des syndicats d’assainissement).

 

Entretenir et restaurer les cours d’eau

Afin d’atteindre ces objectifs de qualité, le Syndicat Mixte du SAGE des bassins versants du Cailly, de l’Aubette et du Robec travaille, en partenariat avec l’ensemble des acteurs locaux (Services de l’Etat, associations de protection de l’environnement, Pêcheurs, Communes, Industriels…) à la mise en oeuvre d'un plan pluriannuel de restauration et d'entretien des rivières (PPRE).

Après un premier programme sur la période  2012-2016, un nouveau PPRE 2017-2021 est en cours d'élaboration par le Syndicat Mixte du SAGE. 

Inf'EauL’entretien quotidien des rivières est assuré parla Métropole Rouen-Normandie (Aubette-Robec et Cailly Aval) et le Syndicat Mixte dela Vallée du Cailly (Clérette et Cailly amont) depuis de nombreuses années. Toutefois, les travaux de restauration restent à la charge des propriétaires riverains.

Préserver les zones humides

En complément de la reconquête écologique des rivières, le SAGE Cailly-Aubette-Robec met l’accent sur la nécessaire protection des zones humides.

Véritables milieux de transition entre l’eau et la terre, les zones humides présentent des caractéristiques originales, permettant le développement et l’expression d’une biodiversité spécifique. De plus, elles contribuent à l’auto-épuration des cours d’eau, indispensable à la « bonne santé » des rivières.

Ces milieux, particulièrement fragiles, doivent donc être préservés à l’échelle des bassins versants. Pour ce faire, plusieurs actions sont menées sur le territoire du SAGE :

  • Acquisition de connaissances : En 2009, le Syndicat Mixte du SAGE des bassins versants du Cailly, de l’Aubette et du Robec, a mené une étude d’identification et de caractérisation des zones humides de son territoire. Il en ressort que ces milieux sont devenus très rares (252 hectares), et que le peu de zones humides qui persiste est dans un état de dégradation avancé (pression urbaine, pression agricole, remblais…).

TypologieZH

  • Intégration dans les documents d’urbanisme : Les zones humides sont aujourd’hui préservées de toute urbanisation nouvelle, grâce à leur classement systématique en zone non-constructible dans les PLU en cours d’élaboration ou de révision.
  • Classement réglementaire : Dans le cadre de la révision du SAGE, un classement réglementaire des zones humides en ZHIEP (Zones Humides d’Intérêt Environnemental Particulier) sera établi. Ce classement donnera aux zones humides classées, un niveau de protection réglementaire plus fort.
  • Acquisition foncière : Pour garantir une protection durable des zones humides, et mettre en œuvre des projets de restauration, les collectivités peuvent se porter acquéreur des terrains concernés. Ainsi,la CREA est propriétaire de la zone humide du Linoléum à Notre-Dame-de-Bondeville, et un projet d’acquisition par la commune est à l’étude sur le territoire de Clères.

 

 
ankaradaescort.eu ankaradaescort.org escortlarankaratr.com eskortankara.eu ankaradaescortlar.net