Réduire le risque d'inondation

Dans le cadre de la réduction du risque d’inondation, les actions définies par le SAGE s’articulent autour des axes suivants :

 

Prévenir les ruissellements et les inondations dans les projets de territoire

L’intégration du risque d’inondation dans les projets d’aménagement du territoire est un élément essentiel de la politique publique de lutte contre les inondations. L’objectif essentiel étant d’éviter d’exposer davantage de biens et de personnes à un risque d’inondation connu.

Pour ce faire, le Syndicat Mixte du SAGE assure le suivi des Plans Locaux d’Urbanisme (PLU) des communes de son territoire afin d’aider ces dernières à intégrer le risque d’inondation et à le traduire dans les zonages et règlements de leur outil de planification urbaine.

 

Fontaine-sous-Préaux – Juillet 2007

 

De plus, le Syndicat Mixte du SAGE est régulièrement consulté par les communes et les services de l’Etat en charge de l’urbanisme, pour formuler un avis technique dans le cadre de l’instruction des documents d’urbanisme (Certificats d’urbanisme, permis de construire…), dès lors qu’un risque d’inondation peut être supposé. L’objectif étant d’éviter de construire en zone inondable.

 

Chaque année, près de 200 demandes d’autorisation d’urbanisme sont expertisées par le Syndicat Mixte du SAGE.

 

 

Enfin, le SAGE instaure des règles de gestion des eaux pluviales pour les nouvelles constructions (maison, immeubles, voiries…). L’objectif est de compenser les surfaces nouvellement imperméabilisées par la gestion à la parcelle (au droit de l’aménagement) des eaux pluviales générées. La cellule d’animation accompagne techniquement les aménageurs pour qu’ils mettent en œuvre des techniques d’infiltration des eaux pluviales ou de stockage/restitution à débit limité.

 

Toute nouvelle construction sur le territoire du SAGE doit gérer ses eaux pluviales à la parcelle, en prévoyant des ouvrages hydrauliques dimensionnés sur la base de la pluie centennale et d’un débit de fuite de 2 l/s/ha aménagé.

 

Mettre en œuvre les programmes d’aménagement hydraulique des bassins versants

La lutte contre les inondations passe également par un programme curatif. Il convient en effet de protéger les biens et les personnes déjà exposés au risque d’inondation.

 

Bassins de stockage à Maromme

Ainsi, le SAGE a défini un programme d’aménagement hydraulique sur le territoire du bassin versant Cailly-Aubette-Robec pour répondre aux inondations récurrentes liées principalement aux ruissellements. Ce programme d’actions est mis en œuvre par les collectivités du territoire ayant une compétence « ruissellements ». Il s’agit de la Métropole Rouen-Normandie et du Syndicat de Bassin Versant de Clères-Montville.

Chacun de ces acteurs met en œuvre le programme d’aménagement hydraulique du territoire en édifiant des ouvrages hydrauliques structurants, dimensionnés pour stocker les pluies lors d’un orage exceptionnel (temps de retour 20 ans minimum) et ainsi assurer la protection des zones habitées.

 

La Métropole Rouen-Normandie gère plus de 150 ouvrages hydrauliques de lutte contre les inondations, sur l’ensemble de son territoire. Le Syndicat de Bassin Versant de Clères-Montville réalise (depuis 2010) 17 ouvrages hydrauliques sur l’amont du bassin versant du Cailly.

 

En complément des opérations portées par les collectivités, le Syndicat Mixte du SAGE accompagne les agriculteurs du territoire dans la mise en œuvre d’ouvrages d’hydraulique douce (haies, fascines, mares…). Ces ouvrages permettent de réduire les ruissellements au droit des parcelles agricoles, et contribuent à la lutte contre l’érosion des sols.

 

Développer les mesures de préservation du lit majeur des rivières

Les rivières du territoire peuvent également provoquer des inondations lorsqu’elles débordent du lit mineur, pour occuper le lit majeur. Ce phénomène, totalement naturel, n’est pas sans conséquence, lorsque le lit majeur est occupé par des habitations.

Afin de réduire le risque d’inondation par débordement de cours d’eau, il est essentiel de préserver les Zones d’Expansion de Crues (ZEC), c’est-à-dire des zones du lit majeur où le débordement du cours d’eau pourrait se faire sans conséquence sur les biens et les personnes. L’objectif est de favoriser le débordement des rivières dans ces ZEC afin de préserver les secteurs du lit majeur où l’urbanisation s’est installée. On parle d’écrêter la crue.

Pour ce faire, le Syndicat Mixte du SAGE a identifié toutes les ZEC du bassin versant Cailly-Aubette-Robec présentant un intérêt hydraulique important pour l’écrêtement de crue. Ces ZEC sont ensuite, dans le cadre de l’élaboration des documents d’urbanisme des communes, classées comme non constructibles.

 

A l’échelle du territoire du SAGE, il a été estimé une capacité potentielle de stockage dans les zones d’expansion de crues de 300 000 m3 pour le Cailly, 46 000 m3 pour le Robec et  40 000 m3 pour l’Aubette.

 

 

Extrait de l’étude d’identification des zones d’expansion de crue (2009) réalisée par le Syndicat Mixte du SAGE.

 

 

 

 
ankaradaescort.eu ankaradaescort.org escortlarankaratr.com eskortankara.eu ankaradaescortlar.net