Le paillis de miscanthus, c'est "gagnant-gagnant" !

Les bassins versants du Cailly, de l’Aubette et du Robec sont très sensibles aux phénomènes d’érosion et de ruissellement. Cela conduit à la dégradation chronique et ponctuelle de certaines ressources en eau potable par des pics de turbidité. Ces ressources peuvent par ailleurs être dégradées par la présence de produits phytosanitaires.

En complément des actions d’ores et déjà menées par l’équipe d’animation du SAGE pour limiter les phénomènes d’érosion, de ruissellement et les transferts de polluants vers les eaux, le Syndicat Mixte du SAGE Cailly – Aubette – Robec s’est associé en 2017 avec la Chambre d’Agriculture de Seine-Maritime pour développer sur le territoire une démarche « gagnant-gagnant » autour du paillis de  miscanthus.

Les fondements du projet

L’implantation de bandes de miscanthus sur les parcelles agricoles permet de limiter les phénomènes d’érosion et de ruissellement par une couverture végétale permanente. Par ailleurs, le miscanthus ne nécessite quasiment aucun apport de produits phytosanitaires en dehors de la première année. Chaque année, au printemps, le miscanthus est broyé. Le produit obtenu, stérile et neutre, est particulièrement adapté pour le paillage horticole. 

Le paillage consiste à recouvrir le sol d’une mince couche de matériaux généralement organiques. Cette technique est très utilisée par les collectivités, notamment pour limiter le développement des herbes indésirables dans les massifs. Cette technique contribue donc à la suppression d’usage des produits phytosanitaires sur les espaces publics.

L’utilisation par les collectivités d’un paillis de miscanthus produit localement permettrait donc de contribuer à la lutte contre les phénomènes d’érosion et de ruissellement, et réduire l’usage des produits phytosanitaires, tant sur les parcelles agricoles que sur les espaces publics. Une démarche « gagnant- gagnant » en somme !

L’animation du projet

Le miscanthus reste à ce jour assez peu connu, tant par le monde agricole que par les collectivités.

Une opération de communication spécifique appelée « Un bidon – Un big-bag » a permis aux communes volontaires de tester le paillis de miscanthus au cours du printemps et de l’été 2017. Dans le cadre de cette opération, le Syndicat Mixte du SAGE Cailly – Aubette – Robec a fait livrer un big-bag d’un mètre cube de paillis de miscanthus en contrepartie d’un engagement de la collectivité à faire éliminer ses produits phytosanitaires non utilisés / utilisables ainsi que les Equipements de Protection Individuelle (EPI) usagés. 

Douze communes, aussi bien rurales qu’urbaines, ont ainsi pu tester le paillis de miscanthus. 75 % d’entre elles étaient satisfaites du paillis de miscanthus et l’ont jugé efficace voire très efficace pour lutter contre la pousse des herbes indésirables. 

l’animation menée en 2018 vise à maintenir localement la dynamique locale autour du paillis de miscanthus. A cet effet, un chantier de plantation de miscanthus a été organisé en juin 2018 chez un agriculteur du territoire.